DOSSIER    Le mouillage

© Documentation Voile 2018 | Théo Devigne

L’ART DU MOUILLAGE

 

La bonne tenue d'un mouillage est toujours cause de souci. N'oubliez jamais que vous confiez votre bateau à cette ancre qui est au fond. Voilà pourquoi il convient de respecter quelques usages pour mouiller. Pour assurer une bonne tenue à son mouillage, il faut respecter quelques règles. Les 6 étapes ci-dessous sont incontournables pour bien poser son mouillage. Elles sont valables pour les bateaux à moteur comme pour les voiliers.

Avant tout, il faut préparer l’ancre, vérifier que la chaine est libre et quelle est attachée (il est possible de la sortir sur le pont : pour le protéger un vieux tapis ou un carton fait l’affaire et évite de rayer le pont. L'équipier sort l'ancre de la baille à mouillage et l'installe dans le davier. Il la laisse pendre à la verticale de l'étrave sans la laisser trainer dans l'eau. Attention, c'est à ce moment que l'ancre peut venir meurtrir le gelcoat de l'étrave. Être face au vent !

 

Le bateau est immobile. Sur ordre du barreur, l'équipier laisse filer la chaine pour y poser l'ancre au fond. En cas de besoin on arrête la chaine avec le talon de la chaussure : les doigts ne font pas le poids face à la chaine. En Cas de guindeau électrique, libérer la chaine grâce à la télécommande. Cette fois c'est l'équipier qui prévient le barreur que l'ancre est posée au fond et que l'étrave est à pic (à la verticale) de l'ancre. Un mouillage ne doit pas être un tas de chaine posé au fond. Pour qu'il tienne bien, la chaine doit être déroulée à plat au fur et à mesure que le bateau recule. L'équipier laisse donc filer la chaine quand le bateau en demande. S'il n'y a pas de vent, le barreur peut s'aider d'un coup de moteur en marche arrière pour aider le bateau à reculer. Pour garantir une bonne tenue du mouillage, il faut que l'ancre pénètre au fond. Alors qu'elle était jusque-là simplement posée sur le sol, l'équipier bloque le mouillage pour que le bateau tire dessus et que l'ancre s'enfouisse.  Une fois que le bateau s'est remis dans l'axe du vent, on laisse défiler la chaine pour régler sa longueur en fonction de la profondeur du mouillage. On peut respecter la règle : 3 fois la hauteur d’eau à marée haute : Attention au cercle d’évitement !!

 

Placer un orin sur une ancre évite d'avoir à plonger ou à abandonner son ancre au fond si elle se retrouve coincée. L'orin fonctionne très bien, mais la galère de l'installer et de gérer la profondeur fait qu'on ne l'utilise que rarement. Pour mouiller, vous jetez votre ancre par le fond. C'est le principe même du mouillage… Mais quelle garantie avez-vous de la récupérer au moment de repartir ? Suivant la nature du fond, l'ancre peut très bien se retrouver coincée dans un rocher ou pire, sous un câble, impossible à remonter… Pour éviter de se retrouver dans cette mauvaise position, il faut installer un orin. Un orin est un cordage fixé au diamant de l'ancre et maintenu en surface par une bouée. Si l'ancre est bloquée au fond, on vient la remonter en utilisant l'orin qui a pour fonction de faire basculer l'ancre et de la libérer. En plus l'orin, situé à la verticale de l'ancre permet de la signaler aux autres bateaux. C'est bien pratique pour connaître la longueur de chaîne mouillée par le voisin et de visualiser son évitage. Mouiller avec un orin complique un peu plus la manœuvre d'ancre puisqu'il faut laisser filer l'orin et sa bouée en même temps que l'ancre. La plus grande difficulté est de gérer la profondeur d'eau. En effet, un orin doit être bien à la verticale de l'ancre et donc avoir un cordage calculé en fonction de la profondeur. Trop court, la bouée sera sous l'eau et aura tendance à faire "flotter" l'ancre en gênant sa bonne accroche. Trop long et le cordage risque de se prendre dans les hélices des bateaux qui passent autour. Idéalement l'orin doit faire exactement la profondeur. Dans les eaux à très faibles marnages (la Méditerranée par exemple), vous pouvez régler la longueur de l'orin avant de mouiller. Mais si vous vous trouvez dans des eaux sujettes aux marées, vous devez prendre en compte le marnage et calculer la longueur de l'orin en fonction de la pleine mer… Pas facile-facile ! Attention que notre orin ne serve pas de coffre à un autre navire !

 

Pour effectuer un bon mouillage et rester serin il faut parfois réaliser des montages exotiques : pour bien accrocher il est possible des fixer deux ancres les unes à la suite des autres ou avec 1 ou 2 mètre des chaines entres les 2. Pour stabiliser le navire au mouillage il est possible de mettre le mouillage lourd devant et le léger derrière afin de rester dans l’axe de l’élément dominant et éviter les lacets. Attention à la houle traversière : tire fort sur les mouillages (cas (1)). Sans le cas 2 le voilier à Affourché : à ne pas utiliser dans le mauvais temps mais permet de limiter le cercle d’évitage.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Pour protéger les fonds et que l’ancre tienne bien favoriser des fonds de sable ou de vase avec des ancres à bascule ou soc de charrue. Le soc de charrue tient bien aussi dans les graviers et les galets. Si risques de présence de rochers, d’autres chaines ou de câbles, mettre un orin ! Ne pas mouiller dans les herbiers !! ça détruit la maison des bébés poissons.  

Anticiper pour mouiller sereinement : Il faut expliquer à l'équipage la manœuvre et répartir le rôle de chacun. Une personne à l'avant repère la zone de mouillage et se tient prête. Avant de mouiller, il faut toujours vérifier la ligne de mouillage afin de ne pas à avoir à refaire la manœuvre en cas de nœud (ou pire si la ligne n'est pas attachée au bateau). Ne pas oublier que la communication est la base d’une manœuvre réussite !

Mouiller tranquillement avec méthode : Il ne faut surtout pas jeter l'ancre comme le veut l'expression populaire. Il vous faut placer le bateau face au vent et laisser ensuite filer l'ancre à la verticale jusqu'à ce qu'elle touche le fond. En cas d'absence de vent, il vous faut effectuer une marche arrière afin de bien fixer l'ancre au fond. Compter trois fois la hauteur d'eau pour la chaine. Pensez ensuite à bien attacher le mouillage à un taquet à bord.

Surveillance : Une fois le mouillage en place il faut effectuer quelques vérifications : Descendre et mettre à poste l'échelle de bain afin de pouvoir remonter à bord si une personne tombe à l'eau. Ensuite, vérifier que l'ancre est correctement accrochée. Il suffit de prendre un repère au loin et de le fixer quelques secondes ou bien vérifier sur le GPS que la vitesse est nulle.  Il faut également vérifier la zone d'évitement au cas où le vent tournerait. Enfin, tenez compte des marées lors de votre mouillage (A-t-on de l’eau sous la quille à marée basse) ? 

                                                                  Cas 1                                                                            Cas 2 (Sécuriser le mouillage pour qu’il ne saute pas du davier)

 

Un bon mouillage doit être un bon abri : Une crique abritée permettra de moins mettre votre mouillage à rude épreuve. La force exercée sur le mouillage sera beaucoup plus faible et le confort à bord s'en ressentira. Il est important d'anticiper également les changements météo afin de ne pas se retrouver à devoir refaire le mouillage dans la précipitation en cas de changement de vent. Il faut également vérifier que le fond du mouillage correspond bien par rapport à l'ancre que vous avez.

 

ATTENTION A LA PROTECTION DES FOND : les ancres détruisent les herbiers !!

Un commentaire, une remarque, vous avez repéré une erreur ? n'hésitez pas à nous contacter pour nous la signaler. DOCUMENTATION VOILE recherche des rédacteurs, des correcteurs, des graphistes pour continuer à développer le site, si vous voulez participer ou nous soumettre des articles à publier : contactez nous à documentationvoile@gmail.com

ATTENTION ! Les articles et autres documents sur le site sont protégés par des droits d'auteurs. Seule la reproduction, l'impression et la diffusion sont autorisées dans le cadre d'une école de voile par un moniteur FFV. 

© Tous droits réservés copyright DOCUMENTATION VOILE 2015-2018 

SITE OPTIMISE POUR GOOGLE CHROME ET MICROSOFT EDGE

PROBLÈMES D'AFFICHAGE POSSIBLE  AVEC FIREFOX